La "cup", mon premier engagement éco-responsable



D'aussi loin que je me souvienne, l'utilisation d'une coupe menstruelle - ou "cup" - est l'un de mes premiers actes vraiment "militants". La raison en est fort simple : j'ai trouvé que la cup avait vraiment libéré ma vie de femme. Et si, en plus, ce choix avait un impact positif sur l'environnement, cela faisait deux raisons de l'adopter. Alors je l'ai adoptée, et j'ai fait des émules car 2 autres filles de mon entourage proche s'y sont mises aussi.

En 2016, impossible de n'avoir jamais entendu parler de coupe menstruelle. Ce petit cône en silicone qui recueille le sang des règles s'est vraiment démocratisé, on en trouve de tout un tas de formes, de tout un tas de couleurs, et on connaît toutes au moins une personne qui l'utilise.



En 2009, quand je m'y suis intéressée, c'était encore TRÈS - TROP - méconnu. J'ai découvert la cup grâce à des forums. Un jour, lassée d'être irritée par les serviettes hygiéniques et les tampons, j'ai tapé dans Google "alternative aux serviettes et tampons", et je suis tombée sur des articles qui parlaient de la cup. Au début, j'ai trouvé ça un peu dégueu, comme beaucoup de filles. L'idée de vider mon sang me rebuter un peu. Et puis j'ai lu tout un tas d'articles qui m'ont plus ou moins convaincue d'essayer. Les filles avaient toutes l'air ravies, ce devait être top quand même !
Le premier cycle, j'ai dû prendre le coup de main : ma peur était de ne pas réussir à l'enlever ! Je l'utilisais quand j'étais à la maison, tranquille. Et puis avec un peu d'entraînement, c'est devenu un jeu d'enfant. Il faut juste être détendue : ça facilite grandement la manipulation !
Aujourd'hui, je ne pourrai plus faire sans. Je n'ai plus acheté de protections périodiques classiques depuis 2009 (sauf pour mes retours de couches...oui, je sais, c'est glamour!), ce qui représente une belle économie de plusieurs centaines d'euros. J'ai également épargné la nature d'un grand nombre de protections pleines de plastiques. Mais surtout, depuis cette période, quand je porte la cup, je n'ai plus l'impression d'avoir mes règles, et ça, ça n'a pas de prix !!!

À celles qui voudraient se lancer, je ne vais pas vous refaire tout l'argumentaire, d'autres l'ont fait bien avant moi. Utiliser la cup, c'est un engagement écologique, économique et féministe, en fait, pour moi.

Mes "conseils" :
- Mieux vaut être assez à l'aise avec votre corps, car oui, il faut y mettre les mains, c'est inévitable.
- Avec des règles très abondantes, ce peut être plus embâtant à utiliser car vous devrez vider l cup plusieurs fois dans une journée (au lieu d'une fois le matin, une fois le soir avec un flux modéré).

Enfin, quelques sites à visiter pour vous renseigner et faire votre choix parmi les modèles existants :

- Le site EasyCup, très bien fait : il vous permet de vous y retrouver parmi les marques et de chercher quelle cup semble le mieux vous convenir. Moi j'ai testé la Fleurcup en premier, elle est souple et facile à mettre en place pour une débutante. Mais quand on a un flux un peu important, elle est à mon sens trop souple et a quelques risques de fuites. J'ai depuis quelques mois la Naturcup : elle est tout aussi souple au niveau de corps de la coupe, donc on ne la sent pas, mais plus rigide au niveau du bord supérieur, je trouve qu'elle fait mieux ventouse, mais elle  est donc plus difficile à retirer pour une novice.

- L'article très drôle mais surtout très intéressant de la Zéro déchet Family sur les sécrétions corporelles naturelles, qui en dégoûtent beaucoup, mais qui sont bien NATURELLES !

- La vidéo de MadmoiZelle.com  qui est très drôle également !

Et vous, la cup, ça vous parle ? Vous avez testé ?

Commentaires

  1. C'est une copine qui m'a vraiment motivée à passer à la cup... autant j'étais convaincue de l'aspect environemental autant je trouvais ça degeu... En fait, je ne sais pas pourquoi on se questionne autant c'est plutôt simple d'utilisation, et il ne faut pas être plus à l'aise avec son corps que pour mettre un tampon. J'ai un jour de règles abondantes (encore plus depuis que j'ai un stérilet) du coup je vide la cup environ toutes les 3 heures (le rythme auquel je changerais de serviette) et je trouve ça moins crade finalement car avant j'avais parfois des fuites. Comme tu dis, on n'a plus l'impression d'avoir ses règles et ça c'est le top. La nuit surtout c'est génial plus de serviette qui collent aux fesses c'est genial!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, la nuit c'est vraiment top ! Avant j'avais la hantise des fuites la nuit !

      Supprimer
    2. Je sais que ton commentaire date un peu mais j'ai une question qui me turlupine depuis un moment et je n'ai pas trouvé de réponse encore ^^
      Je viens de passer au stérilet (il y a un mois) et j'envisage de passer d'ici 1 ou 2 mois à la cup. Problème, ma gynéco me l'a déconseillé. Elle a peur qu'avec l'effet ventouse, cela "déplace" le stérilet. Qu'en penses tu ? En as tu déjà parlé avec le ou la gynéco ?

      Supprimer
  2. Je viens de faire mon premier cycle "cup" et c'est vrai quelle libération ! J'ai l’impression de ne pas avoir eu mes règles ce mois-ci. Pas facile à vider / rincer dans les toilettes du bureau où il n'y a pas de point d'eau (vive la France et ses lavabos hors des toilettes!) donc je prend un contenant de voyage que je remplis d'eau pour "la vaisselle".
    C'est pas dégueu, c'est mon sang quoi. Mais c'est vrai qu'on réalise mieux tout ce qu'on perd avec ça, par rapport aux tampons.
    J'ai pris une Meluna et c'est parfait. A choisir, j'en reprendrai une mais sans la boule au bout qui ne sert à rien je trouve.
    Bref vive les cup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue au club !
      Je te comprends pour les toilettes, c'est la galère. Maintenant je ne la vide que matin et soir, mais au début j'avais un flux plus important alors je devais la vider en journée, et les WC du tac n'étaient pas du tout adaptées non plus...

      Supprimer
  3. Je suis passée à la cup il y a bientôt 2 ans, mais cela ne m’empêche pas de toujours acheter des protections périodiques (mes règles sont irrégulières, impossible à prévoir...). De mon côté, ce n'est pas l'impact environnemental qui m'a le plus convaincue (comme je l'ai dit, du fait de mes règles compliquées, j'utilise encore quelques serviettes et tampons, bien moins certes, mais encore malgré tout), mais le confort : Ne plus sentir le fait d'avoir ses règles, j'ai moins mal aussi étonnement, plus du tout de mauvaises odeurs, et plus de fuites la nuit (coupe + serviette = nuit au sec à 100%, ce qui n'arrivait jamais avant même avec tampon + serviette).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pareil pour les nuits, c'est un vrai confort !

      Supprimer
    2. Ah oui et plus de mauvaises odeurs aussi c'est vrai!

      Supprimer
  4. J'y suis passé aussi, c'est vraiment génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou, on est vraiment de plus en plus nombreuses à s'y mettre en fait ! Je ne m'attendais pas à avoir autant de retour de filles qui ont passé le cap !

      Supprimer
  5. J'ai adopté la mienne il y a 4 ans et je ne reviendrais en arrière pour rien au monde :)
    Et d'ailleurs j'en parle moi aussi autour de moi et sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  6. Merci d'avoir partagé ton expérience - J'étais hésitante mais je vais me lancer.
    Economique, environnemental, il en faut pas plus pour moi. D'ailleurs, je suis en pleine période "rouge" et je suis en rade de Tampons :-( Je file me renseigner ... Merci merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un investissement à gros risque si a ne te convient pas : le prix est raisonnable; Et il y a de grandes chances que tu sois convaincue ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire