Vers une penderie responsable


 
 Je vous en parlais lors de notre bilan de l'année par ici,  l'un des domaines où nous avons une grosse marge de manœuvre pour tendre vers l'éco-responsabilité est celui des achats vestimentaires.
Pour moi, il y a plusieurs points à prendre en compte dans la "consommation" des vêtements, si tant est qu'on veuille agir de façon plus responsable :
- acheter moins, et jeter moins
- acheter mieux : privilégier la seconde main et, quand ce n'est pas possible, s'orienter vers les marques éco-engagées ou locales. Choisir aussi mieux les vêtements en terme de coupe, de taille, etc.
- jeter mieux : revendre sur les brocantes ou en ligne, donner aux œuvres caritatives
- faire soi-même (quand on coud un peu et qu'on tricote, tout de même, c'est réalisable...)
Pour y parvenir, il faut forcément passer par l'étape du tri, afin d'évaluer ses besoins et de ne plus acheter de façon compulsive, cela va de soi.

Ce week-end, ça m'a pris un peu comme ça (c'est souvent le cas quand on arrive au changement de saison) , j'ai justement eu besoin de faire un grand tri dans mon placard. Je me suis dit que ce pouvait être l'une des premières pierres de ce grand chantier !

J'ai commencé par virer toutes les fringues que je n'avais pas mises depuis un an, j'ai viré celles qui étaient usées mais que je gardais "au cas où", ou parce que je m'y étais "attachée", j'ai viré aussi celles dans lesquelles je n'étais plus à l'aise (trop serrant, trop court, trop large...). Quand j'ai tout mis dans un grand panier et que j'ai vu qu'il me faudrait un deuxième grand panier...j'ai réalisé que j'entassais BEAUCOUP trop au fil du temps, et que j'avais aussi dépensé les années précédentes pas mal d'argent dans des vêtements qui ne me plaisaient pas forcément vraiment, ou qui n'étaient pas de très bonne qualité.
Hop, direction le Relais !

Il me reste donc ces deux étagères (photo ci-dessus - j'aime le vert et le bleu marine, ça se voit) et une quinzaine de cintres. On est encore loin du minimalisme (et du rangement parfait) mais j'y vois déjà beaucoup plus clair.
Et puis maintenant que l'Homme a maigri et s'est donc par la force des choses refait une garde-robe (enfin, surtout une garde-chemise), il m'arrive de lui piquer ses chemises, justement, dans la mesure où elles ne sont plus dix fois trop grandes pour moi.

 (oui, j'aime les imprimés... carreaux, fleurs, étoiles, rayures...)

Cet été, j'avais commencé à évaluer mes besoins pour la rentrée : il me fallait un sac à main suffisamment grand pour mettre tout mon bazar quand je vais bosser, et une paire de bottines pour l'hiver. Belle étude de cas pratique !
Pour le sac, il était du fait hors de question de m'orienter à nouveau vers les articles du genre Pimkie/Promod. Certes, ces enseignes font des choses tendances à prix abordables, mais je n'avais pas envie d'un sac qui ne fasse qu'une saison.  (Et je ne rentrerai pas dans le débat sur les marques qui proposent des choses hors de prix juste parce que c'est "de la marque" - concept qui ne m'a heureusement jamais atteinte - mais qui vous vendent des merdes quand même).

Je voulais un sac en cuir, qui dure dans le temps, j'ai trouvé mon bonheur d'occasion via e-bay : cette sacoche postier quasi neuve à moitié prix qu'une dame revendait. Bingo pour l'achat seconde main (en revanche, c'est un sac Paul Marius, une marque aux sacs superbes qui vente le côté fabrication artisanale, mais qui produit apparemment en Inde, c'est un peu moins "bingo", bien que les articles soient d'une qualité irréprochable. Encore une marche à franchir).
Quant aux boots, je n'ai pas trouvé mon bonheur d'occasion, en revanche j'ai choisi de m'orienter vers une marque qui propose des chaussures de très bonne qualité tout en étant dans une démarche éco-engagée : El Naturalista. Je les ai choisies noires, assez simples (et en promo, bonheur!), confortables, ainsi elles iront avec toute ma garde-robe ou presque ! ce qui évitera les achats superflus d'énièmes paires de chaussures bon marché pour aller avec ceci ou cela...

Edit  : l'Homme vient de me rappeler que j'avais aussi dû me racheter un manteau pour cet hiver. J'ai trouvé mon bonheur en seconde main sur le site "Percentil" (à 13€ le manteau Laura Clément en état comme neuf, j'ai foncé).

J'ai conscience d'enfoncer des portes ouvertes dans la mesure où ce que je raconte ici me paraît finalement, avec le recul,  être surtout du bon sens. Mais nous sommes tellement noyés dans cette société de consommation, cette société de l'apparence... que nous oublions parfois l'essentiel.
Alors je ne dis pas que je vais devenir une référence en matière de mode éco-engagée ou de minimalisme (cf. Béa Johnson qui compose 50 looks avec 15 pièces de son dressing), mais chaque petit pas est bon à prendre ! Il est bien loin le temps où le dressing de Carrie Bradshaw vendait du rêve. Vous ne croyez pas ?

Commentaires

  1. Même si certaines pièces du dressing de Carrie Bradshaw me vendait du rêve, j'avoue que le dressing en lui même m'a toujours foutu des crises d'urticaire, comment peut-on s'y retrouver là-dedans ?!

    Pour le reste, tu parles d'enfoncer des portes ouvertes, mais ce n'est malheureusement pas tant le cas, on doit se rappeler de tout cela au quotidien. Il y a un an, je découvrais le minimalisme et même si je suis très loin du compte (bordélique et entasseuse compulsive !!!), je dois dire que cela m'a bien aidé à faire un peu de clair dans mes placards et du coup, dans ma vie aussi. J'étais heureuse du chemin accompli l'an dernier. Et pourtant, j'ai fait du tri cet après-midi et c'est deux sacs de 50l pleins qui partiront demain au relais. Finalement, il y a toujours du chemin à faire !!!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord, c'est un effort à tenir sur le long terme pour que ça devienne une "habitude".
    Ah oui, bordélique, moi aussi c'est vrai ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve ça presque 'amusant' de faire le tri, on en tire tant de bien-être après, lorsqu'on voit la place. Et surtout on se dit que nos vêtements vont avoir une seconde (ou troisième, quatrième ?) vie !
    Prochaine étape : faire le tri des chaussures. Je vais en vendre quelques-unes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'est surtout l'occasion d'une prise de conscience, et j'espère ne pas retomber dans mes anciens travers :)

      Supprimer
  4. Article très interessant, surtout que je me suis posée l'objectif de faire un tri mais "durable" car il y a 2 ans j'avais fait un grand tri mais uajourdhui j'ai encore plus de vétements qu'avant le tri!!!
    Mon 1er but dans le tri est de cibler les vétement que je porte réélement pour comprendre vraiment ce que j'aime et ce qui me va. je pense qu'une fois arrivée vers ça j'acheterai beaucoup moins!!!
    merci pour ton article

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite donc un bon tri ! :)
      Effectivement, on ne devrait jamais plus acheter quelque chose qui ne nus aille pas parfaitement.

      Supprimer
  5. Je te rejoins sur tous les points et je compte bien poursuivre dans ce sens. Ton article pourra certainement être le déclic pour certaines personnes qui jusque là pensaient å l'idée de la penderie responsable sans forcément s'atteler au fameux tri !
    Passe une bonne soirée.
    Delphine

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire