Mes plus belles boutures


Ce matin, je les ai accompagnés jusqu'à la porte de la classe pour leur dernier jour d'école. Nous avions les bras chargés des cadeaux pour les maîtresses, ils n'ont pas osé les donner, ont tendu une joue intimidée pour le bisou de remerciement, puis se sont précipités vers les jouets dans cette ambiance légère et estivale.

Ce matin, je leur ai serré la main un peu plus fort. Nous avons pris une photo devant la fameuse porte bleue, celle devant laquelle nous avions aussi fait les photos de grossesse, et plein d'autres qui jalonnent nos souvenirs.

Ce grand garçon qui porte un tee-shirt de foot, qui chausse du 32, et qui soufflera bientôt sa sixième bougie, franchissait pour la dernière fois la porte de l'école maternelle. Mon petit cœur battait plus fort, sous les vagues d'émotion et de fierté. Il est si grand. Si vif. Si imaginatif.

Je revois la maman qui posait sur ces marches avec un ventre rond 6 ans plus tôt. Elle avait beaucoup de colère, elle manquait beaucoup de confiance. Elle s'apprêtait à rencontrer son fils dans des conditions douloureuses, à avoir peur pour lui, si petit, si fragile, sous sa cloche en verre...

Ce matin, devant la porte bleue, deux grandes sauterelles gesticulaient en souriant de toutes leurs dents. Dans leurs mains, des jouets, des cadeaux, une jolie bouture pour la directrice.

Mes plus belles boutures sont là. Ce sont ces deux sauterelles joyeuses. Deux petites plantes qui grandissent et deviennent autonomes. Deux petits curieux de la vie, qui jonglent avec les mots et s'épanchent en câlins.

C'était un beau matin.

Commentaires