Mon cher journal (créatif)

C'est d'une petite révolution dont je vais vous parler dans ce billet. Du genre à faire l'effet d'une bombe dans ma vie. Du genre à écrire un article intitulé "Je suis créative bordel!" (mais je me suis retenue).

Depuis mars, soit un peu plus de 4 mois, j'ai fait sauter les verrous de ma créativité. L'outil merveilleux qui m'a permis de cheminer de façon extraordinaire n'est autre que le journal créatif (ou appelez-ça comme vous voulez, bullet journal, artjournal...).

Le journal créatif est une association de plusieurs techniques d'expression, dessin, collages, peinture, écriture, ..., pratiquées de façon assidue dans un but de développement personnel ou de libération, tout simplement, puisqu'il s'agit de sortir de soi un certain nombre de pensées plus ou moins conscientes par l'expression artistique.

Le journal créatif n'a pas un but premier esthétique, et c'est pour cela que ça fonctionne ! Pour oser créer, il est primordial de se libérer de son propre jugement péjoratif. Arrêter de se comparer, aussi... 

Ci-dessous, vous verrez quelques photos de mes productions, alors peut-être (ou pas) vous direz-vous que c'est beau, mais ce n'est pas le but. 

Quand je regarde ces planches, je vois tout ce qu'elles ont exprimé sur mon intériorité, sur mes pensées parasites, sur mes projections positives, et c'est très bénéfique.

Mon matériel

Quand j'ai commencé mes planches de journal, je n'avais pour matériel que des fiches bristol et des feutres, ainsi qu'un stylo noir.
Je pense en toute sincérité qu'on peut tout à fait pratiquer avec peu de matériel, sachant qu'on peu aussi découper/réutiliser des ressources type journal/magazine...
Mais oser la créativité fait sauter tellement de verrous que ça devient vite un jeu d'essayer d'autres techniques, d'autres moyens / supports.
En ce qui me concerne, je n'aime pas travailler directement dans un cahier ou un carnet. Je trouve qu'avec la peinture, le papier gondole, et puis on voit parfois par transparence d'une page à l'autre. Je n'ai pas trouvé le carnet idéal en tout cas. 
Je préfère de loin effectuer mon journal sur des feuilles A4, soit du canson, soit du papier à aquarelle selon la technique utilisée. J'associe ensuite mes planches en un petit livret, et ça me convient comme ça. Cette façon de faire me permet aussi de regrouper les travaux par périodes. Ce qui était au départ mensuel évolue, je m'écoute plus pour délimiter mes phases, qui ne sont pas calées sur le calendrier classique, en toute sincérité.
J'ai acquis au fil des semaines un petit kit d'aquarelle, des stylos/feutres fins, de la peinture acrylique, et plus récemment des feutres d'artiste. J'ai ressenti le besoin au fil du temps, de passer par tel ou tel medium. Je n'avais pas forcément prévu de le faire dès le départ. J'ai laissé venir !
 
Les deux photos ci-dessus sont particulières. J'avais effectué une production à la peinture pour réaliser la couverture de mon roman. J'ai donc photographié la production et finalement, j'ai eu envie de la réutiliser à la même période comme fond d'une planche de réflexion intérieure. J'ai adoré utiliser les motifs pour laisser se dérouler ma pensée !
C'était un exercice très intéressant de dissocier la peinture, complètement abstraite, de mon cheminement écrit. 


Mes inspirations pour démarrer et progresser vers la découverte de moi-même :

Sans aucun doute, le blog d'Amélie, Bambichoses, a été une grande source d'inspiration. J'ai suivi comme elle a libéré sa créativité via son bullet journal et ça m'a permis de me dire "Mais moi aussi je suis créative bordel!".

Coïncidence heureuse, il y a quelques jours, Amélie prenait la parole sur la question dans une vidéo Youtube en partenariat avec Elise Francisse. La vidéo est un peu longue mais je vous la conseille, elle donne plein de chouettes pistes ! En tout cas moi j'adore, c'est frais et pétillant !



Autre piste très intéressante, que je vous conseille très vivement : les ouvrages d'Anne-Marie Jobin.
Je remercie Paola de m'avoir gentiment prêté celui-ci :

Il a été "remasterisé", si je puis dire, depuis quelques années. Tapez juste "Anne-Marie Jobin" dans votre moteur de recherche, vous trouverez des tas de références !
J'ai littéralement adoré ce bouquin, qui aborde le journal comme un outil extra-ordinaire de rencontre avec soi. 
Bien qu'il date d'une bonne dizaine d'années, ce livre m'a semblé viser dans le mille beaucoup de problématiques qui me heurtent depuis 3 ans environ (perte de sens, esprits englués dans la matérialité, malaise collectif, stress, destruction des ressources de notre planète...). Et là je me dis "comment ai-je pu être aussi longue à la détente?". 

Je rejoins dans tous les cas sa vision du journal comme un espace d'expression de soi sans pression esthétique. C'est un outil d'expulsion consciente ou inconsciente, d'accouchement de l'esprit, d'une certaine manière. Car nous avons tout en nous, verrouillé, nous avons juste perdu les clés. 

"En résumé, une des choses qui contribue le plus à donner du sens à notre vie, c'est de permettre aux réponses de monter de notre ventre, de notre cœur et de notre âme, puis de tenter de vivre à partir de ces appels, de les mettre en œuvre. Le journal est un moyen parmi d'autres pour écouter jaillir du silence notre expression unique et créatrice." (Le Journal créatif, p. 27)

Que vous parcouriez cet ouvrage ou le blog d'Amélie cité plus haut, vous trouverez des tas de références de livres passionnants. 

Mais n'oubliez pas que le plus important, c'est d'oser se lancer. Et de pratiquer... comme pour la course à pied !

Alors, qu'est-ce que ça vous inspire ?

Commentaires

  1. J'avais oublié mon propre journal créatif - coincé entre deux carnets sur une étagère - et c'est exactement ce dont j'ai besoin, là, tout de suite :) Merci..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire