Trois jours à Jérusalem, de Stéphane Arfi



Trois jours à Jérusalem est un roman de Stéphane Arfi paru aux éditions JC Lattès cet automne.

J'écris "roman" mais il est plutôt présenté comme un conte philosophique. Il faut dire que le sujet est assez audacieux. En voici la quatrième de couverture :


Il y a deux mille ans, un jeune garçon nommé Joshua s'est enfui seul à Jérusalem. Il y a rencontré l'égoïsme, la cruauté et l'injustice du monde. Il y a découvert aussi un merveilleux secret. Voici l'histoire de cette fugue, qui a changé sa vie et la nôtre. En dévoilant un épisode biblique oublié, Stéphane Arfi livre un conte philosophique lumineux, qui interroge la plus grande des énigmes : comment être heureux malgré les épreuves de l'existence ?


Comme vous l'aurez compris, le personnage principal de ce texte est Jésus, que nous suivons, comme tous les personnages, sous son nom hébreu, Joshua. Stéphane Arfi a relevé le défi de combler, par le biais d'un récit philosophique, une ellipse biblique : les trois jours que Jésus passe à Jérusalem lorsqu'il fugue, à l'âge de douze ans. Et l'impact que cette fugue aura sur le reste de son existence, ainsi, que peut-être, sur l'humanité.

Utiliser la trame biblique pour écrire une histoire est, je trouve, à double tranchant : bien qu'il repose sur l'un des textes les plus célèbres au monde, le sujet peut effrayer certains lecteurs, par le caractère religieux potentiel qu'il recèle.

En réalité, je ne l'ai absolument pas lu comme un texte sur la religion ! Stéphane Arfi m'a embarquée dans sa fiction. L'écriture y est fluide, au présent, essentiellement, ce qui rend le texte vivant. J'ai éprouvé une belle empathie pour Joshua, cet adolescent qui a un secret trop lourd à porter, aux émotions fortes et légitimes.

Avec Joshua, nous recevons, au terme de cette initiation, le secret du bonheur. Et nous, qu'allons nous en faire, de ce don précieux ?

Les thèmes abordés en fond invitent évidemment à la réflexion : la misère du monde, les maladies, les souffrances ont-elles un sens ? Comment trouver le bonheur alors que tant de personnes souffrent ?

Cette lecture m'a nourrie, elle m'a aussi amenée à repenser à d'autres ouvrages qui m'avaient touchée, sur cette question du bonheur. Je pense notamment à La puissance de la joie (F. Lenoir) ou encore Plaidoyer pour le bonheur (M Ricard).

Une jolie bulle de sagesse, bien documentée, qui apporte en cette période de fêtes la juste dose de philosophie pour apprécier la richesse de nos vies.


#TroisJoursàjérusalem #NetGalleyFrance

Commentaires

Enregistrer un commentaire