Rien ne sert de partir loin

Nous ne devions pas partir en vacances cette année. Pour tout un tas de raisons pratiques, dont un certains nombre de choses à faire chez nous. 

J'ai finalement cherché un endroit où poser nos valises quelques jours comme une petite transition entre le rythme fou de l'année écoulée et les semaines à venir, à quatre à la maison, où il faudrait poser une autre routine. 


Partir loin ?


Partir loin me pose de plus en plus problème, en matière de convictions. Rouler pendant des heures pour passer huit jours dans une région sans doute très jolie mais où nous tomberions, de toute façon, dans les pièges à touristes, ai-je vraiment envie de cela ? Non. Et je parle là de vacances en France. Partir à l'étranger en avion est pour moi impensable. J'ai besoin aujourd'hui de plus d'authenticité, de plus de verdure, de plus de calme. 
Je ne dis pas que je ne quitterai plus jamais ma région, mais je questionne réellement mon envie de voyage. 
Je ne juge pas ceux qui le font, je comprends la soif de découverte, je sais que les voyages font grandir. Mais le contexte actuel ne me permet plus, personnellement, de faire comme si de rien n'était.
Quand les températures qui flirtent avec les 40 degrés deviennent communes, même dans le Pas-de-Calais, je ne vois plus l'intérêt d'aller chercher le soleil à l'autre bout de la France. 
800 km de voiture ne sont plus mérités que si je rends visite à de la famille ou si je sais que je vais m'immerger dans un environnement qui m'apportera une "nourriture" pour l'âme : un cadre naturel exceptionnel et un enrichissement spirituel, peut-être.
Je réalise aussi de plus en plus que nous sommes nombreux à peu connaître notre propre région. Aujourd'hui encore je découvre à moins de 100 km de chez moi des villages et des paysages insoupçonnés. Rien ne sert de partir loin.

Partir tout près : l'Avesnois


C'est ainsi que nous avons passé quelques jours dans l'Avesnois, à proximité du Valjoly
Cette partie de ma région, tout au bout du département du Nord, est incroyablement verdoyante et très dépaysante, avec par exemple ses maisons de pierre, bien que pas si éloignée géographiquement de mon bassin minier et de ses bicoques de brique. 
Villages au cachet intact, vastes espaces forestiers, lac, rivière, n'est-ce pas radicalement différent de l'image que véhiculent la plupart des clichés sur le Nord ?

En ce qui concerne la station du Valjoly en elle-même, je suis sur la réserve : si le cadre est très joli (sans mauvais jeu de mots), le principe des activités payantes et touristiques (mini-golf, centre aquatique, location de bateaux/pédalos, structures gonflables, accrobranche...) ne m'emballe pas franchement.  Néanmoins, cela permet de faire quelques activités ludiques en famille. 
Nous n'avons pas choisi de loger au Valjoly même : nous recherchons plutôt le calme, façon ours, voyez-vous. 

Nous avons trouvé notre hébergement via Airbnb, et ce fut un réel coup de cœur. Nos hôtes louaient un petit chalet aménagé à côté de leur maison (à prix très raisonnable). Bien que totalement indépendant, le logement se trouvait donc dans leur jardin, à côté d'un magnifique espace en permaculture
Si vous cherchez une vaste étendue de pelouse fraîchement tondue, ce ne sera pas pour vous, soyons clairs. Mais si vous aimez les espaces un peu sauvages et pensez qu'il n'y a pas de mauvaise herbe, que des plantes dont on connaît mal les vertus, vous pourriez bien avoir un coup de cœur. 

 

Les hôtes nous ont proposé de composter nos déchets organiques, c'était parfait : comme à la maison ! Pour le reste, tri sélectif, bien entendu. 
Dans le chalet, pas de télé, quelques jeux, une bibliothèque bien fournie sur l'aménagement d'une maison écologique, entre autres. Des équipements de récup pour beaucoup, et une fenêtre de mezzanine constituée d'un hublot de machine à laver : mon gros coup de cœur !

 


Nous avons reçu la visite de quelques petits animaux : poule, chats, grenouille ! Un bonheur pour les enfants et pour nous. 

Parmi les balades et visites que nous avons faites, notre préférence est allée au Parc de l'abbaye de Liessies. C'est un espace naturel préservé sur le lieu de l'ancienne abbaye (elle n'existe plus), des circuits permettent de se promener en pleine nature 1h30 à 2 heures facilement, tout en comprenant comment les moines utilisaient autrefois ces espaces pour leurs cultures et leur mode de vie. 

 

   

 

 


Pour le reste, ce furent des vacances comprenant leur dose de repos et d'activités qui ressourcent : lecture, marche, jeux de société, journal créatif, aquarelle, présence à l'instant en buvant 372 cafés sur la petite terrasse en bois. 

---

Mon petit guide pour un petit séjour dans l'Avesnois :


- Les balades :
Randonnées autour du Lac du Valjoly
Par de l'abbaye de Liessies

- Les petites choses à voir/ à faire :
Musées du verre à Trélon et à Sars-Poteries
Marché nocturne les derniers vendredis de juillet à Eppe-Sauvage
Labyrinthe-aventure à Liessies (5 euros/personne)
Les activités de la station du Valjoly (activités aquatiques, mini golf, accrobranche, équitation, etc...)
Baignade à l'étang des Moines de Fourmies

- L'événement sympa :
Joly Jazz festival : plein de concerts gratuits mi-juillet dans les villages de l'avesnois.

---

A noter :


L'office du tourisme de l'Avesnois rédige un magazine très très bien fichu : à lire pour le plaisir ou à éplucher pour préparer votre séjour !

Notre airbnb : lien.



Commentaires

  1. Bonjour Sophie,
    Merci pour cet article. Tes photos sont vraiment belles et donnent envie d'aller y faire un tour. Pour la deuxième fois de ma vie, je ne pars pas en vacances cet été et je me retrouve toute bête en constatant que je ne connais pas ma région aussi bien que je ne le pensais. Je me demande encore quelles promenades et activités adaptées à la petite allons-nous pouvoir faire ?
    Bon dimanche
    Delphine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que notre modèle de société fait qu'on part loin pour chercher le dépaysement presque parce qu"'il faut partir". Ça fait du bien parfois de prendre le temps de regarder ce qui nous entoure, et de porter un regard neuf sur ce qu'on a sous le nez. Parmi les lieux que j'ai (re)découverts dernièrement : Cassel, les Flandres en général, le charmant village d'Esquelbecq, les monts des Flandres, mais aussi tout le secteur des 2 caps, l'audomarrois...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire