La concession

 


Nous croyons que l'automne veut nous ensevelir et nous nous débattons, déchirés par la dissonance qui grandit. Nous avons pleinement conscience que c'est un mur qui se dresse au bout du chemin. Un chemin déraisonnable que nous empruntons pourtant de notre plein gré. 

Qu'est-ce qui nous rend fous à ce point ?


Nous sommes d'une époque qui refuse la concession.


Nous voulons tout. 


Nous voulons la vie palpitante et le temps de paresser.
Nous voulons la famille et la carrière.
La forme physique et le luxe de la mollesse.
Des jours à ne rien faire, du repos, mais la maîtrise d'un sport, d'un instrument, d'une langue étrangère.
Le corps sain et l'esprit sain. La tête bien remplie, qui s'abrutit d'écrans quand même. La motivation d'aller courir et le droit de s'écouter.
Un logement propre, net, tendance, mais des travaux instantanés qui ne salissent rien.
Un monde meilleur, écologique, démocratique, où le bien collectif n'empiète jamais sur le confort personnel.
Des objets éthiques mais des magasins discount.
Des aînés considérés mais leurs problèmes loin de notre foyer.
Un conjoint aux mille qualités pour un couple qui dure mais la possibilité du plaisir sans conséquences.
Un système de santé performant et égalitaire mais pas trop d'impôts.
Des enfants bien peignés, respectueux, autonomes, libres et épanouis, mais qui ne fassent pas des choix trop éloignés de nos convictions.
Un salaire revalorisé mais pas trop de responsabilités.
L'écoute des autres en même temps que le droit à laisser sortir notre colère.
Une vie proche de la nature mais des services de proximité.
L'authenticité combinée au style.
🧐
Nous voulons tout. Et la plupart du temps, nous le voulons vite.


🌼 Qu'est ce qui nous est absolument nécessaire ?
🌿Qu'est ce qui mérite d'être différé ? 🍂Qu'est-ce qui comptera, au dernier jour de notre vie ?
🏵️ Qu'est-ce qu'on fait par convention, loyauté ou obligation ?
🎈Et si on s'allégeait un peu la vie ?

Commentaires